Premier_Female_Schleese_copy

Jochen Schleese est un sellier allemand d'origine et canadien d'adoption. Sa marque est évidemment inconnue en France (en Europe, on en trouve en Autriche, au Danemark, aux Pays-Bas et en Allemagne) mais ce n'est pas n'importe qui! Jochen Schleese, après avoir été cavalier de dressage de haut niveau (présélection olympique au début des années 80), s'est rendu compte que son cheval était irrégulier un coup sur deux à cause d'une selle inadaptée. Choqué d'avoir à la fois loupé son but sportif et blessé son cheval, il est parti en formation chez Passier & Sohn en Allemagne et certifié Saddle Master en 1984. Le type est très bon businessman, ses selles sont bien pensées, "sur mesure" (même s'il utilise des préceptes techniques dans la conception qui font qu'elles ne vont pas à tous les chevaux), mais c'est surtout par sa volonté de répandre la bonne parole du saddle fitting qu'il est intéressant. Ce sont ses ressources que je vais utiliser pour vous expliquer comment on détermine les critères d'une selle bien adaptée au cheval.

On a vu dans un article précédent qu'une selle devait respecter les 5 critères anatomiques suivants :
1. l'inflexion naturelle du cheval, souvent à gauche
2. la latitude de mouvement de l'épaule
3. dégager suffisamment la zone triangulaire sous le garrot et en arrière de l'épaule pour épargner le nerf cranial 11
4. ne pas dépasser la dernière côte
5. épargner les apophyses et les ligaments paro-spiniaux.

Schleese définit ainsi 9 critères pour la selle qui permettent de les respecter.

1. l'équilibre : le centre du siège (où l'on s'assoit) doit être parallèle au sol.

2. le dégagement du garrot : l'écart entre le garrot et le pommeau doit être de 2 3 doigts pour les garrots normaux ; un garrot large et bas devra être plus dégagé que ça ; un garrot haut, éventuellement moins. Le garrot doit être dégagé tout autour, pas seulement au sommet.

3. la largeur de la gouttière : la gouttière doit être suffisamment large pour ne pas interférer avec les processus vertébraux ou la musculature du dos du cheval (il dit 3 à 4 doigts, moi je dis 4 à 5 doigts - parce que je suis une fille et que j'ai des mains plus petites. Bon, grosso modo, il faut une gouttière d'environ 8 à 10 cm de large).

4. des panneaux complètement au contact : le panneau doit être au contact du dos du cheval de façon parfaitement régulière, de l'avant à l'arrière. Certains panneaux sont relevés à l'arrière pour permettre au dos de remonter pendant la phase d'engagement.

5. la largeur de l'arçon : l'arçon doit être suffisamment large pour que la selle aille au cheval en mouvement (laisser passer les épaules, suivre le mouvement de contraction / extension des muscles (trapèzes, grands dorsaux).

6. l'alignement des contre-sanglons : les contre-sanglons doivent pendre perpendiculairement au sol pour que la sangle soit positionnée comme il faut, et non pas vers l'avant ou vers l'arrière. La sangle trouvera toujours sa place à l'endroit le plus étroit de la cage thoracique, une main derrière la pointe du coude.

7. l'angle de l'arçon : l'angle de l'arcade de garrot doit être parallèle à l'angle de l'épaule.

8. la rectitude de la selle : la selle ne doit pas pencher d'un côté ou de l'autre quand on la regarde de face ou de dos. Les pointes de l'arçon doivent trouver leur place derrière les scapula, sans les contraindre (scapula = pointe de l'omoplate).

9. la longueur de la selle : l'épaule et le rein ne doivent recevoir aucun poids de la selle ou du cavalier. Le poids du cavalier doit être supporté par la zone de portance de la selle uniquement.

Et une vidéo (en anglais) de la nouvelle structure de Schleese, SaddleFit4Life, qui promeut le saddle fitting parmi les professionnels de la santé du cheval et les selliers via des formations. Je n'ai pas eu l'occasion d'en suivre une pour l'instant, mais mon collègue Nicolas, d'Equiselle54, l'a suivie et m'a dit que c'était vraiment très intéressant. A voir donc l'an prochain!

Pour les anglophones, je vous conseille vivement d'aller regarder un peu son site SaddleFit4Life, c'est vraiment très intéressant. En plus on y apprend qu'un livre est déjà écrit en allemand, est en cours de traduction en anglais, et DIEU BENISSE LE QUEBEC, sera traduit en français un de ces 4.

Et voilà la série de vidéos traduites par Florence, qui reprennent en son et en images (et en anglais sous-titré français) les 9 critères expliqués ci-dessus.

***


Il existe, dans ce genre de vidéos, une très bonne vidéo faite par la sellerie Allures, sellerie française cette fois, mais qui travaille avec les méthodes anglo-saxonne de fitting (on viendra à "c'est quoi exactement le fitting et comment ça marche" dans un article prochain). Je n'ai encore jamais essayé leurs selles. D'autant plus que pour leurs tarifs, on a la même chose que dans une sellerie luxe avec des mesures prises "à l'oeil"... EDIT : malheureusement Allures France a fermé.
Leur vidéo est un peu moins complète que les vidéos de Schleese, mais a le grand mérite d'être 1. en français, 2. pédagogique et 3. claire. C'est par ici.

Je vous encourage par ailleurs à vous balader sur les sites de ces deux selleries, Schleese et Allures (selon si vous êtes anglophones ou non, à vous de choisir!), qui ont des sections qui regorgent de conseils utiles. J'ai essayé de vous les résumer ici, j'espère qu'ils vont seront utiles.